Connexion utilisateur
Accueil | Agrégateur de flux | Sources |

ANR

Fil info ANR
Actualités de l'Agence Nationale de la Recherche
Mis à jour : il y a 1 an 15 semaines

Appel à candidatures pour le recrutement des président(e)s-référent(e)s des comités d’évaluation scientifique (CES)

mer, 2016-05-04 16:14

Conformément aux standards internationaux en la matière, le processus de sélection de l’ANR est basé sur le principe d’évaluation par les pairs. L’ANR s’appuie, ainsi, sur des comités régulièrement renouvelés, composés de personnalités scientifiques et sur une communauté la plus large possible d’experts scientifiques, qui ne participent pas aux comités. Afin de recruter les président(e)s- référent(e)s de ses comités d’évaluation scientifiques, l’agence lance aujourd’hui un appel à candidatures public, ouvert jusqu’au 10 juin 2016.

Grand prix scientifique franco-taiwanais, les candidatures sont ouvertes

lun, 2016-05-02 16:42

Chaque année l’Académie des sciences - Institut de France et le Conseil national des Sciences de Taiwan récompensent des chercheurs français comme taïwanais ayant contribué aux recherches scientifiques intéressant les deux parties. L’appel à candidatures 2016 pour ce prix vient d’ouvrir, date limite de candidature : le 30 juin 2016.

Montage de réseaux scientifiques européens et internationaux : l’essentiel en un coup d’œil

mar, 2016-04-26 17:06

Créé en 2015, l’instrument "Montage de Réseaux Scientifiques Européens ou Internationaux" (MRSEI) est destiné à soutenir le montage de réseaux transnationaux coordonnés par des chercheurs français. Par ce biais, il s’agit d’encourager la participation française à des appels européens et internationaux et in fine d’accroître la visibilité et le rayonnement de la recherche nationale. La troisième édition de cet appel à projets vient d’ouvrir (date limite de soumission fixée au 6 juin 2016).Retour sur les principales caractéristiques de cet appel :

Dix-neuvième édition du prix Le Monde de la recherche universitaire

mer, 2016-04-20 11:46

Destiné à récompenser des travaux de thèse remarquables pour leur impact sur notre environnement scientifique, économique et social, le prix Le Monde de la recherche universitaire vient d’ouvrir sa 19ème édition.

Montage de Réseaux Scientifiques Européens ou Internationaux (MRSEI)

mar, 2016-04-19 10:24

Dans le cadre de son Plan d’action 2016, l’ANR propose un instrument spécialement dédié au "montage de réseaux scientifiques européens ou internationaux" (MRSEI). Il vise à faciliter l'accès des chercheurs français aux programmes de financement européens (Horizon 2020 principalement) et/ou internationaux. L'objectif de l'instrument est le renforcement du positionnement scientifique de la France qui peut s'exprimer par la coordination d'une proposition soumise à un appel à projets européens ou internationaux de grande ampleur. Sont attendues dans le cadre de cet appel des propositions qui ont pour objet de constituer un réseau scientifique, couvrant des sujets de toutes les disciplines. Ces demandes doivent répondre à des projets européens ou internationaux de grande ampleur, ayant un impact majeur au niveau scientifique, technologique ou sociétal. Les projets sélectionnés recevront une aide s'élevant à 30 k€ pour une durée de 18 mois. L’aide reçue financera exclusivement tout moyen qui permettra de définir des intérêts scientifiques et économiques conduisant au montage d’un projet européen ou international. L'ANR a pris des dispositions permettant une grande rapidité dans la prise de décision et la mise en place des financements : un dossier de soumission simplifiéun bénéficiaire unique de l'aide pour le compte du consortium complet : l’organisme de recherche françaisune sélection par les pairs réalisée par un seul comité ad hoc, sans recours obligatoire à des expertises extérieuresL’instrument MRSEI fait l’objet de deux appels par an.Lien de l’agenda H2020 2016 – 2017

Appel à groupes de travail transnationaux au sein de l’initiative de programmation conjointe sur la résistance antimicrobienne (JPIAMR)

lun, 2016-04-18 10:30

L’Agence Nationale de la Recherche, en partenariat avec 7 pays européens (Belgique, Allemagne, Espagne, Norvège, Pays-Bas, Royaume-Uni, Suède) et le Canada, lance un quatrième appel à projets, destiné à financer des groupes de travail au sein de l’Initiative de Programmation Conjointe du JPI AMR. L’objectif de l’appel est d’assembler des experts reconnus, sous forme de groupes de travail visant à favoriser l’articulation des financements et des ressources et maximiser les efforts existants et à venir dans le domaine de la lutte contre la résistance antimicrobienne. Ces groupes de travail produiront des livres blancs, des analyses prospectives, des guides et/ou des recommandations de bonnes pratiques, des feuilles de route, ou encore des études méthodologiques et/ou des cadres, à valeur ajoutée pour la communauté de recherche à grande échelle. Sur la base des priorités définies dans l’agenda stratégique du JPI AMR, les propositions devront couvrir un des axes d’étude suggérés ci-après. Toutefois, ces exemples ne sont, ni obligatoires ni limitants. Une attention particulière doit être portée par les groupes de travail aux intérêts/besoins nationaux et internationaux de recherche permettant de lutter contre la résistance antimicrobienne. Guides d’utilisation (Humains & Vétérinaires) – Gestion efficace et accessibleSurveillance des soins primairesNouvelles thérapies anti-infectieuses / Thérapies adjuvantes / Approches alternativesEvaluation des risques d’apparition de résistance chez l’hommeTests rapides de diagnosticRôle des facteurs environnementauxInfrastructures/Biobanques disponibles en lien avec le domaine de l’infection et de la résistance antimicrobienneIl est attendu que chaque groupe de travail soit composé d’au moins 3 partenaires de 3 pays participants à l’appel. Les groupes de travail doivent être coordonnés par l’un de ces partenaires et être éligible à un financement. Néanmoins, des participants d’autres pays peuvent participer à l’appel. Chaque groupe de travail sera financé par l’agence de financement dont le coordinateur du groupe de travail dépend dans le respect des règles d’éligibilité nationale. Si, pour une quelconque raison cela n’est pas possible, le financement pourra être alloué à un autre partenaire éligible du groupe de travail. Chaque agence financera potentiellement tous les groupes de travail, quel que soit l’axe d’étude. Toutefois, notez que : ICSIII (Espagne) ne financera pas de participants nationaux en tant que coordinateurs d’un groupe de travail sur l’axe 6 - « Rôle des facteurs environnementaux », toutefois ils peuvent tout à fait être contributeur de groupes du travail sur le sujet. Le financement maximal par groupe de travail de €50 000 sera alloué pour une période de 6 à 12 mois maximum. Ce financement couvrira les coûts des missions et déplacements nécessaires pour atteindre les objectifs des groupes de travail.

Appel à groupes de travail transnationaux au sein de l’initiative de programmation conjointe sur la résistance antimicrobienne (JPIAMR)

lun, 2016-04-18 10:30

L’Agence Nationale de la Recherche, en partenariat avec 7 pays européens (Belgique, Allemagne, Espagne, Norvège, Pays-Bas, Royaume-Uni, Suède) et le Canada, lance un quatrième appel à projets, destiné à financer des groupes de travail au sein de l’Initiative de Programmation Conjointe du JPI AMR. L’objectif de l’appel est d’assembler des experts reconnus, sous forme de groupes de travail visant à favoriser l’articulation des financements et des ressources et maximiser les efforts existants et à venir dans le domaine de la lutte contre la résistance antimicrobienne. Ces groupes de travail produiront des livres blancs, des analyses prospectives, des guides et/ou des recommandations de bonnes pratiques, des feuilles de route, ou encore des études méthodologiques et/ou des cadres, à valeur ajoutée pour la communauté de recherche à grande échelle. Sur la base des priorités définies dans l’agenda stratégique du JPI AMR, les propositions devront couvrir un des axes d’étude suggérés ci-après. Toutefois, ces exemples ne sont, ni obligatoires ni limitants. Une attention particulière doit être portée par les groupes de travail aux intérêts/besoins nationaux et internationaux de recherche permettant de lutter contre la résistance antimicrobienne. Guides d’utilisation (Humains & Vétérinaires) – Gestion efficace et accessibleSurveillance des soins primairesNouvelles thérapies anti-infectieuses / Thérapies adjuvantes / Approches alternativesEvaluation des risques d’apparition de résistance chez l’hommeTests rapides de diagnosticRôle des facteurs environnementauxInfrastructures/Biobanques disponibles en lien avec le domaine de l’infection et de la résistance antimicrobienneIl est attendu que chaque groupe de travail soit composé d’au moins 3 partenaires de 3 pays participants à l’appel. Les groupes de travail doivent être coordonnés par l’un de ces partenaires et être éligible à un financement. Néanmoins, des participants d’autres pays peuvent participer à l’appel. Chaque groupe de travail sera financé par l’agence de financement dont le coordinateur du groupe de travail dépend dans le respect des règles d’éligibilité nationale. Si, pour une quelconque raison cela n’est pas possible, le financement pourra être alloué à un autre partenaire éligible du groupe de travail. Chaque agence financera potentiellement tous les groupes de travail, quel que soit l’axe d’étude. Toutefois, notez que : ICSIII (Espagne) ne financera pas de participants nationaux en tant que coordinateurs d’un groupe de travail sur l’axe 6 - « Rôle des facteurs environnementaux », toutefois ils peuvent tout à fait être contributeur de groupes du travail sur le sujet. Le financement maximal par groupe de travail de €50 000 sera alloué pour une période de 6 à 12 mois maximum. Ce financement couvrira les coûts des missions et déplacements nécessaires pour atteindre les objectifs des groupes de travail.

Appel à groupes de travail transnationaux au sein de l’initiative de programmation conjointe sur la résistance antimicrobienne (JPIAMR)

lun, 2016-04-18 10:30

L’Agence Nationale de la Recherche, en partenariat avec 7 pays européens (Belgique, Allemagne, Espagne, Norvège, Pays-Bas, Royaume-Uni, Suède) et le Canada, lance un quatrième appel à projets, destiné à financer des groupes de travail au sein de l’Initiative de Programmation Conjointe du JPI AMR. L’objectif de l’appel est d’assembler des experts reconnus, sous forme de groupes de travail visant à favoriser l’articulation des financements et des ressources et maximiser les efforts existants et à venir dans le domaine de la lutte contre la résistance antimicrobienne. Ces groupes de travail produiront des livres blancs, des analyses prospectives, des guides et/ou des recommandations de bonnes pratiques, des feuilles de route, ou encore des études méthodologiques et/ou des cadres, à valeur ajoutée pour la communauté de recherche à grande échelle. Sur la base des priorités définies dans l’agenda stratégique du JPI AMR, les propositions devront couvrir un des axes d’étude suggérés ci-après. Toutefois, ces exemples ne sont, ni obligatoires ni limitants. Une attention particulière doit être portée par les groupes de travail aux intérêts/besoins nationaux et internationaux de recherche permettant de lutter contre la résistance antimicrobienne. Guides d’utilisation (Humains & Vétérinaires) – Gestion efficace et accessibleSurveillance des soins primairesNouvelles thérapies anti-infectieuses / Thérapies adjuvantes / Approches alternativesEvaluation des risques d’apparition de résistance chez l’hommeTests rapides de diagnosticRôle des facteurs environnementauxInfrastructures/Biobanques disponibles en lien avec le domaine de l’infection et de la résistance antimicrobienneIl est attendu que chaque groupe de travail soit composé d’au moins 3 partenaires de 3 pays participants à l’appel. Les groupes de travail doivent être coordonnés par l’un de ces partenaires et être éligible à un financement. Néanmoins, des participants d’autres pays peuvent participer à l’appel. Chaque groupe de travail sera financé par l’agence de financement dont le coordinateur du groupe de travail dépend dans le respect des règles d’éligibilité nationale. Si, pour une quelconque raison cela n’est pas possible, le financement pourra être alloué à un autre partenaire éligible du groupe de travail. Chaque agence financera potentiellement tous les groupes de travail, quel que soit l’axe d’étude. Toutefois, notez que : ICSIII (Espagne) ne financera pas de participants nationaux en tant que coordinateurs d’un groupe de travail sur l’axe 6 - « Rôle des facteurs environnementaux », toutefois ils peuvent tout à fait être contributeur de groupes du travail sur le sujet. Le financement maximal par groupe de travail de €50 000 sera alloué pour une période de 6 à 12 mois maximum. Ce financement couvrira les coûts des missions et déplacements nécessaires pour atteindre les objectifs des groupes de travail.

Appel à groupes de travail transnationaux au sein de l’initiative de programmation conjointe sur la résistance antimicrobienne (JPIAMR)

lun, 2016-04-18 10:30

L’Agence Nationale de la Recherche, en partenariat avec 7 pays européens (Belgique, Allemagne, Espagne, Norvège, Pays-Bas, Royaume-Uni, Suède) et le Canada, lance un quatrième appel à projets, destiné à financer des groupes de travail au sein de l’Initiative de Programmation Conjointe du JPI AMR. L’objectif de l’appel est d’assembler des experts reconnus, sous forme de groupes de travail visant à favoriser l’articulation des financements et des ressources et maximiser les efforts existants et à venir dans le domaine de la lutte contre la résistance antimicrobienne. Ces groupes de travail produiront des livres blancs, des analyses prospectives, des guides et/ou des recommandations de bonnes pratiques, des feuilles de route, ou encore des études méthodologiques et/ou des cadres, à valeur ajoutée pour la communauté de recherche à grande échelle. Sur la base des priorités définies dans l’agenda stratégique du JPI AMR, les propositions devront couvrir un des axes d’étude suggérés ci-après. Toutefois, ces exemples ne sont, ni obligatoires ni limitants. Une attention particulière doit être portée par les groupes de travail aux intérêts/besoins nationaux et internationaux de recherche permettant de lutter contre la résistance antimicrobienne. Guides d’utilisation (Humains & Vétérinaires) – Gestion efficace et accessibleSurveillance des soins primairesNouvelles thérapies anti-infectieuses / Thérapies adjuvantes / Approches alternativesEvaluation des risques d’apparition de résistance chez l’hommeTests rapides de diagnosticRôle des facteurs environnementauxInfrastructures/Biobanques disponibles en lien avec le domaine de l’infection et de la résistance antimicrobienneIl est attendu que chaque groupe de travail soit composé d’au moins 3 partenaires de 3 pays participants à l’appel. Les groupes de travail doivent être coordonnés par l’un de ces partenaires et être éligible à un financement. Néanmoins, des participants d’autres pays peuvent participer à l’appel. Chaque groupe de travail sera financé par l’agence de financement dont le coordinateur du groupe de travail dépend dans le respect des règles d’éligibilité nationale. Si, pour une quelconque raison cela n’est pas possible, le financement pourra être alloué à un autre partenaire éligible du groupe de travail. Chaque agence financera potentiellement tous les groupes de travail, quel que soit l’axe d’étude. Toutefois, notez que : ICSIII (Espagne) ne financera pas de participants nationaux en tant que coordinateurs d’un groupe de travail sur l’axe 6 - « Rôle des facteurs environnementaux », toutefois ils peuvent tout à fait être contributeur de groupes du travail sur le sujet. Le financement maximal par groupe de travail de €50 000 sera alloué pour une période de 6 à 12 mois maximum. Ce financement couvrira les coûts des missions et déplacements nécessaires pour atteindre les objectifs des groupes de travail.

Appel à groupes de travail transnationaux au sein de l’initiative de programmation conjointe sur la résistance antimicrobienne (JPIAMR)

lun, 2016-04-18 10:30

L’Agence Nationale de la Recherche, en partenariat avec 7 pays européens (Belgique, Allemagne, Espagne, Norvège, Pays-Bas, Royaume-Uni, Suède) et le Canada, lance un quatrième appel à projets, destiné à financer des groupes de travail au sein de l’Initiative de Programmation Conjointe du JPI AMR. L’objectif de l’appel est d’assembler des experts reconnus, sous forme de groupes de travail visant à favoriser l’articulation des financements et des ressources et maximiser les efforts existants et à venir dans le domaine de la lutte contre la résistance antimicrobienne. Ces groupes de travail produiront des livres blancs, des analyses prospectives, des guides et/ou des recommandations de bonnes pratiques, des feuilles de route, ou encore des études méthodologiques et/ou des cadres, à valeur ajoutée pour la communauté de recherche à grande échelle. Sur la base des priorités définies dans l’agenda stratégique du JPI AMR, les propositions devront couvrir un des axes d’étude suggérés ci-après. Toutefois, ces exemples ne sont, ni obligatoires ni limitants. Une attention particulière doit être portée par les groupes de travail aux intérêts/besoins nationaux et internationaux de recherche permettant de lutter contre la résistance antimicrobienne. Guides d’utilisation (Humains & Vétérinaires) – Gestion efficace et accessibleSurveillance des soins primairesNouvelles thérapies anti-infectieuses / Thérapies adjuvantes / Approches alternativesEvaluation des risques d’apparition de résistance chez l’hommeTests rapides de diagnosticRôle des facteurs environnementauxInfrastructures/Biobanques disponibles en lien avec le domaine de l’infection et de la résistance antimicrobienneIl est attendu que chaque groupe de travail soit composé d’au moins 3 partenaires de 3 pays participants à l’appel. Les groupes de travail doivent être coordonnés par l’un de ces partenaires et être éligible à un financement. Néanmoins, des participants d’autres pays peuvent participer à l’appel. Chaque groupe de travail sera financé par l’agence de financement dont le coordinateur du groupe de travail dépend dans le respect des règles d’éligibilité nationale. Si, pour une quelconque raison cela n’est pas possible, le financement pourra être alloué à un autre partenaire éligible du groupe de travail. Chaque agence financera potentiellement tous les groupes de travail, quel que soit l’axe d’étude. Toutefois, notez que : ICSIII (Espagne) ne financera pas de participants nationaux en tant que coordinateurs d’un groupe de travail sur l’axe 6 - « Rôle des facteurs environnementaux », toutefois ils peuvent tout à fait être contributeur de groupes du travail sur le sujet. Le financement maximal par groupe de travail de €50 000 sera alloué pour une période de 6 à 12 mois maximum. Ce financement couvrira les coûts des missions et déplacements nécessaires pour atteindre les objectifs des groupes de travail.

Appel à groupes de travail transnationaux au sein de l’initiative de programmation conjointe sur la résistance antimicrobienne (JPIAMR)

lun, 2016-04-18 10:30

L’Agence Nationale de la Recherche, en partenariat avec 7 pays européens (Belgique, Allemagne, Espagne, Norvège, Pays-Bas, Royaume-Uni, Suède) et le Canada, lance un quatrième appel à projets, destiné à financer des groupes de travail au sein de l’Initiative de Programmation Conjointe du JPI AMR. L’objectif de l’appel est d’assembler des experts reconnus, sous forme de groupes de travail visant à favoriser l’articulation des financements et des ressources et maximiser les efforts existants et à venir dans le domaine de la lutte contre la résistance antimicrobienne. Ces groupes de travail produiront des livres blancs, des analyses prospectives, des guides et/ou des recommandations de bonnes pratiques, des feuilles de route, ou encore des études méthodologiques et/ou des cadres, à valeur ajoutée pour la communauté de recherche à grande échelle. Sur la base des priorités définies dans l’agenda stratégique du JPI AMR, les propositions devront couvrir un des axes d’étude suggérés ci-après. Toutefois, ces exemples ne sont, ni obligatoires ni limitants. Une attention particulière doit être portée par les groupes de travail aux intérêts/besoins nationaux et internationaux de recherche permettant de lutter contre la résistance antimicrobienne. Guides d’utilisation (Humains & Vétérinaires) – Gestion efficace et accessibleSurveillance des soins primairesNouvelles thérapies anti-infectieuses / Thérapies adjuvantes / Approches alternativesEvaluation des risques d’apparition de résistance chez l’hommeTests rapides de diagnosticRôle des facteurs environnementauxInfrastructures/Biobanques disponibles en lien avec le domaine de l’infection et de la résistance antimicrobienneIl est attendu que chaque groupe de travail soit composé d’au moins 3 partenaires de 3 pays participants à l’appel. Les groupes de travail doivent être coordonnés par l’un de ces partenaires et être éligible à un financement. Néanmoins, des participants d’autres pays peuvent participer à l’appel. Chaque groupe de travail sera financé par l’agence de financement dont le coordinateur du groupe de travail dépend dans le respect des règles d’éligibilité nationale. Si, pour une quelconque raison cela n’est pas possible, le financement pourra être alloué à un autre partenaire éligible du groupe de travail. Chaque agence financera potentiellement tous les groupes de travail, quel que soit l’axe d’étude. Toutefois, notez que : ICSIII (Espagne) ne financera pas de participants nationaux en tant que coordinateurs d’un groupe de travail sur l’axe 6 - « Rôle des facteurs environnementaux », toutefois ils peuvent tout à fait être contributeur de groupes du travail sur le sujet. Le financement maximal par groupe de travail de €50 000 sera alloué pour une période de 6 à 12 mois maximum. Ce financement couvrira les coûts des missions et déplacements nécessaires pour atteindre les objectifs des groupes de travail.

Appel à groupes de travail transnationaux au sein de l’initiative de programmation conjointe sur la résistance antimicrobienne (JPIAMR)

lun, 2016-04-18 10:30

L’Agence Nationale de la Recherche, en partenariat avec 7 pays européens (Belgique, Allemagne, Espagne, Norvège, Pays-Bas, Royaume-Uni, Suède) et le Canada, lance un quatrième appel à projets, destiné à financer des groupes de travail au sein de l’Initiative de Programmation Conjointe du JPI AMR. L’objectif de l’appel est d’assembler des experts reconnus, sous forme de groupes de travail visant à favoriser l’articulation des financements et des ressources et maximiser les efforts existants et à venir dans le domaine de la lutte contre la résistance antimicrobienne. Ces groupes de travail produiront des livres blancs, des analyses prospectives, des guides et/ou des recommandations de bonnes pratiques, des feuilles de route, ou encore des études méthodologiques et/ou des cadres, à valeur ajoutée pour la communauté de recherche à grande échelle. Sur la base des priorités définies dans l’agenda stratégique du JPI AMR, les propositions devront couvrir un des axes d’étude suggérés ci-après. Toutefois, ces exemples ne sont, ni obligatoires ni limitants. Une attention particulière doit être portée par les groupes de travail aux intérêts/besoins nationaux et internationaux de recherche permettant de lutter contre la résistance antimicrobienne. Guides d’utilisation (Humains & Vétérinaires) – Gestion efficace et accessibleSurveillance des soins primairesNouvelles thérapies anti-infectieuses / Thérapies adjuvantes / Approches alternativesEvaluation des risques d’apparition de résistance chez l’hommeTests rapides de diagnosticRôle des facteurs environnementauxInfrastructures/Biobanques disponibles en lien avec le domaine de l’infection et de la résistance antimicrobienneIl est attendu que chaque groupe de travail soit composé d’au moins 3 partenaires de 3 pays participants à l’appel. Les groupes de travail doivent être coordonnés par l’un de ces partenaires et être éligible à un financement. Néanmoins, des participants d’autres pays peuvent participer à l’appel. Chaque groupe de travail sera financé par l’agence de financement dont le coordinateur du groupe de travail dépend dans le respect des règles d’éligibilité nationale. Si, pour une quelconque raison cela n’est pas possible, le financement pourra être alloué à un autre partenaire éligible du groupe de travail. Chaque agence financera potentiellement tous les groupes de travail, quel que soit l’axe d’étude. Toutefois, notez que : ICSIII (Espagne) ne financera pas de participants nationaux en tant que coordinateurs d’un groupe de travail sur l’axe 6 - « Rôle des facteurs environnementaux », toutefois ils peuvent tout à fait être contributeur de groupes du travail sur le sujet. Le financement maximal par groupe de travail de €50 000 sera alloué pour une période de 6 à 12 mois maximum. Ce financement couvrira les coûts des missions et déplacements nécessaires pour atteindre les objectifs des groupes de travail.

Appel à groupes de travail transnationaux au sein de l’initiative de programmation conjointe sur la résistance antimicrobienne (JPIAMR)

lun, 2016-04-18 10:30

L’Agence Nationale de la Recherche, en partenariat avec 7 pays européens (Belgique, Allemagne, Espagne, Norvège, Pays-Bas, Royaume-Uni, Suède) et le Canada, lance un quatrième appel à projets, destiné à financer des groupes de travail au sein de l’Initiative de Programmation Conjointe du JPI AMR. L’objectif de l’appel est d’assembler des experts reconnus, sous forme de groupes de travail visant à favoriser l’articulation des financements et des ressources et maximiser les efforts existants et à venir dans le domaine de la lutte contre la résistance antimicrobienne. Ces groupes de travail produiront des livres blancs, des analyses prospectives, des guides et/ou des recommandations de bonnes pratiques, des feuilles de route, ou encore des études méthodologiques et/ou des cadres, à valeur ajoutée pour la communauté de recherche à grande échelle. Sur la base des priorités définies dans l’agenda stratégique du JPI AMR, les propositions devront couvrir un des axes d’étude suggérés ci-après. Toutefois, ces exemples ne sont, ni obligatoires ni limitants. Une attention particulière doit être portée par les groupes de travail aux intérêts/besoins nationaux et internationaux de recherche permettant de lutter contre la résistance antimicrobienne. Guides d’utilisation (Humains & Vétérinaires) – Gestion efficace et accessibleSurveillance des soins primairesNouvelles thérapies anti-infectieuses / Thérapies adjuvantes / Approches alternativesEvaluation des risques d’apparition de résistance chez l’hommeTests rapides de diagnosticRôle des facteurs environnementauxInfrastructures/Biobanques disponibles en lien avec le domaine de l’infection et de la résistance antimicrobienneIl est attendu que chaque groupe de travail soit composé d’au moins 3 partenaires de 3 pays participants à l’appel. Les groupes de travail doivent être coordonnés par l’un de ces partenaires et être éligible à un financement. Néanmoins, des participants d’autres pays peuvent participer à l’appel. Chaque groupe de travail sera financé par l’agence de financement dont le coordinateur du groupe de travail dépend dans le respect des règles d’éligibilité nationale. Si, pour une quelconque raison cela n’est pas possible, le financement pourra être alloué à un autre partenaire éligible du groupe de travail. Chaque agence financera potentiellement tous les groupes de travail, quel que soit l’axe d’étude. Toutefois, notez que : ICSIII (Espagne) ne financera pas de participants nationaux en tant que coordinateurs d’un groupe de travail sur l’axe 6 - « Rôle des facteurs environnementaux », toutefois ils peuvent tout à fait être contributeur de groupes du travail sur le sujet. Le financement maximal par groupe de travail de €50 000 sera alloué pour une période de 6 à 12 mois maximum. Ce financement couvrira les coûts des missions et déplacements nécessaires pour atteindre les objectifs des groupes de travail.

Appel à groupes de travail transnationaux au sein de l’initiative de programmation conjointe sur la résistance antimicrobienne (JPIAMR)

lun, 2016-04-18 10:30

L’Agence Nationale de la Recherche, en partenariat avec 7 pays européens (Belgique, Allemagne, Espagne, Norvège, Pays-Bas, Royaume-Uni, Suède) et le Canada, lance un quatrième appel à projets, destiné à financer des groupes de travail au sein de l’Initiative de Programmation Conjointe du JPI AMR. L’objectif de l’appel est d’assembler des experts reconnus, sous forme de groupes de travail visant à favoriser l’articulation des financements et des ressources et maximiser les efforts existants et à venir dans le domaine de la lutte contre la résistance antimicrobienne. Ces groupes de travail produiront des livres blancs, des analyses prospectives, des guides et/ou des recommandations de bonnes pratiques, des feuilles de route, ou encore des études méthodologiques et/ou des cadres, à valeur ajoutée pour la communauté de recherche à grande échelle. Sur la base des priorités définies dans l’agenda stratégique du JPI AMR, les propositions devront couvrir un des axes d’étude suggérés ci-après. Toutefois, ces exemples ne sont, ni obligatoires ni limitants. Une attention particulière doit être portée par les groupes de travail aux intérêts/besoins nationaux et internationaux de recherche permettant de lutter contre la résistance antimicrobienne. Guides d’utilisation (Humains & Vétérinaires) – Gestion efficace et accessibleSurveillance des soins primairesNouvelles thérapies anti-infectieuses / Thérapies adjuvantes / Approches alternativesEvaluation des risques d’apparition de résistance chez l’hommeTests rapides de diagnosticRôle des facteurs environnementauxInfrastructures/Biobanques disponibles en lien avec le domaine de l’infection et de la résistance antimicrobienneIl est attendu que chaque groupe de travail soit composé d’au moins 3 partenaires de 3 pays participants à l’appel. Les groupes de travail doivent être coordonnés par l’un de ces partenaires et être éligible à un financement. Néanmoins, des participants d’autres pays peuvent participer à l’appel. Chaque groupe de travail sera financé par l’agence de financement dont le coordinateur du groupe de travail dépend dans le respect des règles d’éligibilité nationale. Si, pour une quelconque raison cela n’est pas possible, le financement pourra être alloué à un autre partenaire éligible du groupe de travail. Chaque agence financera potentiellement tous les groupes de travail, quel que soit l’axe d’étude. Toutefois, notez que : ICSIII (Espagne) ne financera pas de participants nationaux en tant que coordinateurs d’un groupe de travail sur l’axe 6 - « Rôle des facteurs environnementaux », toutefois ils peuvent tout à fait être contributeur de groupes du travail sur le sujet. Le financement maximal par groupe de travail de €50 000 sera alloué pour une période de 6 à 12 mois maximum. Ce financement couvrira les coûts des missions et déplacements nécessaires pour atteindre les objectifs des groupes de travail.

Appel à groupes de travail transnationaux au sein de l’initiative de programmation conjointe sur la résistance antimicrobienne (JPIAMR)

lun, 2016-04-18 10:30

L’Agence Nationale de la Recherche, en partenariat avec 7 pays européens (Belgique, Allemagne, Espagne, Norvège, Pays-Bas, Royaume-Uni, Suède) et le Canada, lance un quatrième appel à projets, destiné à financer des groupes de travail au sein de l’Initiative de Programmation Conjointe du JPI AMR. L’objectif de l’appel est d’assembler des experts reconnus, sous forme de groupes de travail visant à favoriser l’articulation des financements et des ressources et maximiser les efforts existants et à venir dans le domaine de la lutte contre la résistance antimicrobienne. Ces groupes de travail produiront des livres blancs, des analyses prospectives, des guides et/ou des recommandations de bonnes pratiques, des feuilles de route, ou encore des études méthodologiques et/ou des cadres, à valeur ajoutée pour la communauté de recherche à grande échelle. Sur la base des priorités définies dans l’agenda stratégique du JPI AMR, les propositions devront couvrir un des axes d’étude suggérés ci-après. Toutefois, ces exemples ne sont, ni obligatoires ni limitants. Une attention particulière doit être portée par les groupes de travail aux intérêts/besoins nationaux et internationaux de recherche permettant de lutter contre la résistance antimicrobienne. Guides d’utilisation (Humains & Vétérinaires) – Gestion efficace et accessibleSurveillance des soins primairesNouvelles thérapies anti-infectieuses / Thérapies adjuvantes / Approches alternativesEvaluation des risques d’apparition de résistance chez l’hommeTests rapides de diagnosticRôle des facteurs environnementauxInfrastructures/Biobanques disponibles en lien avec le domaine de l’infection et de la résistance antimicrobienneIl est attendu que chaque groupe de travail soit composé d’au moins 3 partenaires de 3 pays participants à l’appel. Les groupes de travail doivent être coordonnés par l’un de ces partenaires et être éligible à un financement. Néanmoins, des participants d’autres pays peuvent participer à l’appel. Chaque groupe de travail sera financé par l’agence de financement dont le coordinateur du groupe de travail dépend dans le respect des règles d’éligibilité nationale. Si, pour une quelconque raison cela n’est pas possible, le financement pourra être alloué à un autre partenaire éligible du groupe de travail. Chaque agence financera potentiellement tous les groupes de travail, quel que soit l’axe d’étude. Toutefois, notez que : ICSIII (Espagne) ne financera pas de participants nationaux en tant que coordinateurs d’un groupe de travail sur l’axe 6 - « Rôle des facteurs environnementaux », toutefois ils peuvent tout à fait être contributeur de groupes du travail sur le sujet. Le financement maximal par groupe de travail de €50 000 sera alloué pour une période de 6 à 12 mois maximum. Ce financement couvrira les coûts des missions et déplacements nécessaires pour atteindre les objectifs des groupes de travail.

Appel à groupes de travail transnationaux au sein de l’initiative de programmation conjointe sur la résistance antimicrobienne (JPIAMR)

lun, 2016-04-18 10:30

L’Agence Nationale de la Recherche, en partenariat avec 7 pays européens (Belgique, Allemagne, Espagne, Norvège, Pays-Bas, Royaume-Uni, Suède) et le Canada, lance un quatrième appel à projets, destiné à financer des groupes de travail au sein de l’Initiative de Programmation Conjointe du JPI AMR. L’objectif de l’appel est d’assembler des experts reconnus, sous forme de groupes de travail visant à favoriser l’articulation des financements et des ressources et maximiser les efforts existants et à venir dans le domaine de la lutte contre la résistance antimicrobienne. Ces groupes de travail produiront des livres blancs, des analyses prospectives, des guides et/ou des recommandations de bonnes pratiques, des feuilles de route, ou encore des études méthodologiques et/ou des cadres, à valeur ajoutée pour la communauté de recherche à grande échelle. Sur la base des priorités définies dans l’agenda stratégique du JPI AMR, les propositions devront couvrir un des axes d’étude suggérés ci-après. Toutefois, ces exemples ne sont, ni obligatoires ni limitants. Une attention particulière doit être portée par les groupes de travail aux intérêts/besoins nationaux et internationaux de recherche permettant de lutter contre la résistance antimicrobienne. Guides d’utilisation (Humains & Vétérinaires) – Gestion efficace et accessibleSurveillance des soins primairesNouvelles thérapies anti-infectieuses / Thérapies adjuvantes / Approches alternativesEvaluation des risques d’apparition de résistance chez l’hommeTests rapides de diagnosticRôle des facteurs environnementauxInfrastructures/Biobanques disponibles en lien avec le domaine de l’infection et de la résistance antimicrobienneIl est attendu que chaque groupe de travail soit composé d’au moins 3 partenaires de 3 pays participants à l’appel. Les groupes de travail doivent être coordonnés par l’un de ces partenaires et être éligible à un financement. Néanmoins, des participants d’autres pays peuvent participer à l’appel. Chaque groupe de travail sera financé par l’agence de financement dont le coordinateur du groupe de travail dépend dans le respect des règles d’éligibilité nationale. Si, pour une quelconque raison cela n’est pas possible, le financement pourra être alloué à un autre partenaire éligible du groupe de travail. Chaque agence financera potentiellement tous les groupes de travail, quel que soit l’axe d’étude. Toutefois, notez que : ICSIII (Espagne) ne financera pas de participants nationaux en tant que coordinateurs d’un groupe de travail sur l’axe 6 - « Rôle des facteurs environnementaux », toutefois ils peuvent tout à fait être contributeur de groupes du travail sur le sujet. Le financement maximal par groupe de travail de €50 000 sera alloué pour une période de 6 à 12 mois maximum. Ce financement couvrira les coûts des missions et déplacements nécessaires pour atteindre les objectifs des groupes de travail.

Appel à groupes de travail transnationaux au sein de l’initiative de programmation conjointe sur la résistance antimicrobienne (JPIAMR)

lun, 2016-04-18 10:30

L’Agence Nationale de la Recherche, en partenariat avec 7 pays européens (Belgique, Allemagne, Espagne, Norvège, Pays-Bas, Royaume-Uni, Suède) et le Canada, lance un quatrième appel à projets, destiné à financer des groupes de travail au sein de l’Initiative de Programmation Conjointe du JPI AMR. L’objectif de l’appel est d’assembler des experts reconnus, sous forme de groupes de travail visant à favoriser l’articulation des financements et des ressources et maximiser les efforts existants et à venir dans le domaine de la lutte contre la résistance antimicrobienne. Ces groupes de travail produiront des livres blancs, des analyses prospectives, des guides et/ou des recommandations de bonnes pratiques, des feuilles de route, ou encore des études méthodologiques et/ou des cadres, à valeur ajoutée pour la communauté de recherche à grande échelle. Sur la base des priorités définies dans l’agenda stratégique du JPI AMR, les propositions devront couvrir un des axes d’étude suggérés ci-après. Toutefois, ces exemples ne sont, ni obligatoires ni limitants. Une attention particulière doit être portée par les groupes de travail aux intérêts/besoins nationaux et internationaux de recherche permettant de lutter contre la résistance antimicrobienne. Guides d’utilisation (Humains & Vétérinaires) – Gestion efficace et accessibleSurveillance des soins primairesNouvelles thérapies anti-infectieuses / Thérapies adjuvantes / Approches alternativesEvaluation des risques d’apparition de résistance chez l’hommeTests rapides de diagnosticRôle des facteurs environnementauxInfrastructures/Biobanques disponibles en lien avec le domaine de l’infection et de la résistance antimicrobienneIl est attendu que chaque groupe de travail soit composé d’au moins 3 partenaires de 3 pays participants à l’appel. Les groupes de travail doivent être coordonnés par l’un de ces partenaires et être éligible à un financement. Néanmoins, des participants d’autres pays peuvent participer à l’appel. Chaque groupe de travail sera financé par l’agence de financement dont le coordinateur du groupe de travail dépend dans le respect des règles d’éligibilité nationale. Si, pour une quelconque raison cela n’est pas possible, le financement pourra être alloué à un autre partenaire éligible du groupe de travail. Chaque agence financera potentiellement tous les groupes de travail, quel que soit l’axe d’étude. Toutefois, notez que : ICSIII (Espagne) ne financera pas de participants nationaux en tant que coordinateurs d’un groupe de travail sur l’axe 6 - « Rôle des facteurs environnementaux », toutefois ils peuvent tout à fait être contributeur de groupes du travail sur le sujet. Le financement maximal par groupe de travail de €50 000 sera alloué pour une période de 6 à 12 mois maximum. Ce financement couvrira les coûts des missions et déplacements nécessaires pour atteindre les objectifs des groupes de travail.

Appel à groupes de travail transnationaux au sein de l’initiative de programmation conjointe sur la résistance antimicrobienne (JPIAMR)

lun, 2016-04-18 10:30

L’Agence Nationale de la Recherche, en partenariat avec 7 pays européens (Belgique, Allemagne, Espagne, Norvège, Pays-Bas, Royaume-Uni, Suède) et le Canada, lance un quatrième appel à projets, destiné à financer des groupes de travail au sein de l’Initiative de Programmation Conjointe du JPI AMR. L’objectif de l’appel est d’assembler des experts reconnus, sous forme de groupes de travail visant à favoriser l’articulation des financements et des ressources et maximiser les efforts existants et à venir dans le domaine de la lutte contre la résistance antimicrobienne. Ces groupes de travail produiront des livres blancs, des analyses prospectives, des guides et/ou des recommandations de bonnes pratiques, des feuilles de route, ou encore des études méthodologiques et/ou des cadres, à valeur ajoutée pour la communauté de recherche à grande échelle. Sur la base des priorités définies dans l’agenda stratégique du JPI AMR, les propositions devront couvrir un des axes d’étude suggérés ci-après. Toutefois, ces exemples ne sont, ni obligatoires ni limitants. Une attention particulière doit être portée par les groupes de travail aux intérêts/besoins nationaux et internationaux de recherche permettant de lutter contre la résistance antimicrobienne. Guides d’utilisation (Humains & Vétérinaires) – Gestion efficace et accessibleSurveillance des soins primairesNouvelles thérapies anti-infectieuses / Thérapies adjuvantes / Approches alternativesEvaluation des risques d’apparition de résistance chez l’hommeTests rapides de diagnosticRôle des facteurs environnementauxInfrastructures/Biobanques disponibles en lien avec le domaine de l’infection et de la résistance antimicrobienneIl est attendu que chaque groupe de travail soit composé d’au moins 3 partenaires de 3 pays participants à l’appel. Les groupes de travail doivent être coordonnés par l’un de ces partenaires et être éligible à un financement. Néanmoins, des participants d’autres pays peuvent participer à l’appel. Chaque groupe de travail sera financé par l’agence de financement dont le coordinateur du groupe de travail dépend dans le respect des règles d’éligibilité nationale. Si, pour une quelconque raison cela n’est pas possible, le financement pourra être alloué à un autre partenaire éligible du groupe de travail. Chaque agence financera potentiellement tous les groupes de travail, quel que soit l’axe d’étude. Toutefois, notez que : ICSIII (Espagne) ne financera pas de participants nationaux en tant que coordinateurs d’un groupe de travail sur l’axe 6 - « Rôle des facteurs environnementaux », toutefois ils peuvent tout à fait être contributeur de groupes du travail sur le sujet. Le financement maximal par groupe de travail de €50 000 sera alloué pour une période de 6 à 12 mois maximum. Ce financement couvrira les coûts des missions et déplacements nécessaires pour atteindre les objectifs des groupes de travail.

Appel à groupes de travail transnationaux au sein de l’initiative de programmation conjointe sur la résistance antimicrobienne (JPIAMR)

lun, 2016-04-18 10:30

L’Agence Nationale de la Recherche, en partenariat avec 7 pays européens (Belgique, Allemagne, Espagne, Norvège, Pays-Bas, Royaume-Uni, Suède) et le Canada, lance un quatrième appel à projets, destiné à financer des groupes de travail au sein de l’Initiative de Programmation Conjointe du JPI AMR. L’objectif de l’appel est d’assembler des experts reconnus, sous forme de groupes de travail visant à favoriser l’articulation des financements et des ressources et maximiser les efforts existants et à venir dans le domaine de la lutte contre la résistance antimicrobienne. Ces groupes de travail produiront des livres blancs, des analyses prospectives, des guides et/ou des recommandations de bonnes pratiques, des feuilles de route, ou encore des études méthodologiques et/ou des cadres, à valeur ajoutée pour la communauté de recherche à grande échelle. Sur la base des priorités définies dans l’agenda stratégique du JPI AMR, les propositions devront couvrir un des axes d’étude suggérés ci-après. Toutefois, ces exemples ne sont, ni obligatoires ni limitants. Une attention particulière doit être portée par les groupes de travail aux intérêts/besoins nationaux et internationaux de recherche permettant de lutter contre la résistance antimicrobienne. Guides d’utilisation (Humains & Vétérinaires) – Gestion efficace et accessibleSurveillance des soins primairesNouvelles thérapies anti-infectieuses / Thérapies adjuvantes / Approches alternativesEvaluation des risques d’apparition de résistance chez l’hommeTests rapides de diagnosticRôle des facteurs environnementauxInfrastructures/Biobanques disponibles en lien avec le domaine de l’infection et de la résistance antimicrobienneIl est attendu que chaque groupe de travail soit composé d’au moins 3 partenaires de 3 pays participants à l’appel. Les groupes de travail doivent être coordonnés par l’un de ces partenaires et être éligible à un financement. Néanmoins, des participants d’autres pays peuvent participer à l’appel. Chaque groupe de travail sera financé par l’agence de financement dont le coordinateur du groupe de travail dépend dans le respect des règles d’éligibilité nationale. Si, pour une quelconque raison cela n’est pas possible, le financement pourra être alloué à un autre partenaire éligible du groupe de travail. Chaque agence financera potentiellement tous les groupes de travail, quel que soit l’axe d’étude. Toutefois, notez que : ICSIII (Espagne) ne financera pas de participants nationaux en tant que coordinateurs d’un groupe de travail sur l’axe 6 - « Rôle des facteurs environnementaux », toutefois ils peuvent tout à fait être contributeur de groupes du travail sur le sujet. Le financement maximal par groupe de travail de €50 000 sera alloué pour une période de 6 à 12 mois maximum. Ce financement couvrira les coûts des missions et déplacements nécessaires pour atteindre les objectifs des groupes de travail.

Appel à groupes de travail transnationaux au sein de l’initiative de programmation conjointe sur la résistance antimicrobienne (JPIAMR)

lun, 2016-04-18 10:30

L’Agence Nationale de la Recherche, en partenariat avec 7 pays européens (Belgique, Allemagne, Espagne, Norvège, Pays-Bas, Royaume-Uni, Suède) et le Canada, lance un quatrième appel à projets, destiné à financer des groupes de travail au sein de l’Initiative de Programmation Conjointe du JPI AMR. L’objectif de l’appel est d’assembler des experts reconnus, sous forme de groupes de travail visant à favoriser l’articulation des financements et des ressources et maximiser les efforts existants et à venir dans le domaine de la lutte contre la résistance antimicrobienne. Ces groupes de travail produiront des livres blancs, des analyses prospectives, des guides et/ou des recommandations de bonnes pratiques, des feuilles de route, ou encore des études méthodologiques et/ou des cadres, à valeur ajoutée pour la communauté de recherche à grande échelle. Sur la base des priorités définies dans l’agenda stratégique du JPI AMR, les propositions devront couvrir un des axes d’étude suggérés ci-après. Toutefois, ces exemples ne sont, ni obligatoires ni limitants. Une attention particulière doit être portée par les groupes de travail aux intérêts/besoins nationaux et internationaux de recherche permettant de lutter contre la résistance antimicrobienne. Guides d’utilisation (Humains & Vétérinaires) – Gestion efficace et accessibleSurveillance des soins primairesNouvelles thérapies anti-infectieuses / Thérapies adjuvantes / Approches alternativesEvaluation des risques d’apparition de résistance chez l’hommeTests rapides de diagnosticRôle des facteurs environnementauxInfrastructures/Biobanques disponibles en lien avec le domaine de l’infection et de la résistance antimicrobienneIl est attendu que chaque groupe de travail soit composé d’au moins 3 partenaires de 3 pays participants à l’appel. Les groupes de travail doivent être coordonnés par l’un de ces partenaires et être éligible à un financement. Néanmoins, des participants d’autres pays peuvent participer à l’appel. Chaque groupe de travail sera financé par l’agence de financement dont le coordinateur du groupe de travail dépend dans le respect des règles d’éligibilité nationale. Si, pour une quelconque raison cela n’est pas possible, le financement pourra être alloué à un autre partenaire éligible du groupe de travail. Chaque agence financera potentiellement tous les groupes de travail, quel que soit l’axe d’étude. Toutefois, notez que : ICSIII (Espagne) ne financera pas de participants nationaux en tant que coordinateurs d’un groupe de travail sur l’axe 6 - « Rôle des facteurs environnementaux », toutefois ils peuvent tout à fait être contributeur de groupes du travail sur le sujet. Le financement maximal par groupe de travail de €50 000 sera alloué pour une période de 6 à 12 mois maximum. Ce financement couvrira les coûts des missions et déplacements nécessaires pour atteindre les objectifs des groupes de travail.